Faut-il faire appel à un conseiller pour placer son argent ?

Placer de l’argent est devenu un terme très courant dans le monde de la finance. Réaliser un placement d’argent n’est pas chose simple. Encore faut-il qu’on soit un excellent connaisseur en matière de marché financier.
Certes, dans la plupart du temps, lorsqu’on souhaite placer son argent, on fait appel à un conseiller. Est-ce avantageux ? On vous dit tout sur le sujet. 

Placer son argent : définition 

Source image : pixabay

Mettre son argent de côté n’est pas très rassurant si on prépare son futur ou sa retraite. Il est possible de le faire fructifier grâce aux diverses solutions. Pour éviter de commettre une erreur, il est toujours important de consulter un conseiller en placement d’argent. Rappelons tout de même la définition d’un placement de fonds. 

A découvrir également : Qu'est que le métier de courtier ?

Placer des fonds, c’est réaliser un investissement sur un actif. L’actif peut être : 

  • Une bourse.
  • Des actions.
  • Des produits d’épargne.
  • Des immobiliers.
  • Etc.

Il est important de faire un placement d’argent afin de pouvoir déterminer quand on aura besoin de ce fonds. Mais cela va dépendre de son principal objectif : 

Sujet a lire : Qu'est que le métier de courtier ?

  • Se constituer une épargne de précaution.
  • Acquérir une résidence principale.
  • Financer les études des enfants.
  • Préparer sa retraite.

Dans tous les cas, un placement d’argent permet de bénéficier d’un rendement potentiel beaucoup plus élevé selon la durée choisie. Si on gagne des moins-values, il est possible de les compenser dans le temps à travers les plus-values futures

Face à la diversité des offres actuelles, il est bien plus prudent de faire appel à un conseiller pour mieux placer son argent. En fonction du type de placements à réaliser, on peut alors consulter :

  • Un conseiller bancaire.
  • Un conseiller en gestion de patrimoine.
  • Un conseiller en investissement financier.

Placer son argent : zoom sur les différents types de placement

L’intervention d’un conseiller est toujours de rigueur pour placer son argent en toute sérénité et sans aucun risque majeur. Certes, un placement d’argent implique toujours des risques et pour réussir, on doit : 

  • Choisir le bon placement.
  • Étudier toutes les possibilités.
  • Comparer les différentes conditions.

On commence toujours par le fait de connaître les différents types de placement existants. 

Les placements les plus sûrs 

Pour les placements les plus sûrs, on mise sur : 

  • Les livrets d’épargne réglementés : LDDS, Livret A, LEP.
  • Les fonds en euros des assurances vie : ce sont des supports en euros offrant une garantie sur le capital ainsi qu’un taux de rémunération très intéressant. On sera sûr de bien récupérer sa mise.

Les placements offrant de bons rendements sur le long terme

Ceux qui aiment, le goût du risque peuvent certainement se tourner vers des placements beaucoup plus à risques. Plus les rendements sont meilleurs sur le long terme, plus le risque sera élevé. Dans ce contexte, il est important de consulter un conseiller. Ce dernier est doté d’une grande compétence en matière de marchés financiers. Il saura apporte une analyse approfondie sur les risques et sur les différentes stratégies gagnantes. Parmi les meilleurs placements figurent : 

  • Un investissement en bourse grâce au compte-titres et au PEA.
  • Un investissement en actions. 
  • Un placement en assurance vie. 
  • Un placement immobilier grâce aux SCI, SCPI et OPCI, mais aussi en investissement locatif.

Placer son argent : les atouts d’un conseiller

Pour réussir son placement d’argent, on doit faire appel à un conseiller afin qu’il puisse l’aider dans son investissement. Il peut aussi dresser une stratégie adaptée à la situation de l’investisseur ou de l’épargnant et à son budget. Un conseiller professionnel permet de l’aider à : 

  • Faire dynamiser les rendements de son placement. 
  • Profiter des avantages fiscaux. 
  • Diversifier ses placements. 
  • Définir une allocation patrimoniale parfaitement équilibrée. 
  • Limiter les dépenses liées aux frais : frais de versement, frais d’arbitrage, frais de gestion…

Source image à la une : pixabay

admin